Show More

Paysage transmit

En collaboration avec Marie Legentil, nous avons imaginé de regrouper dans un nouvel espace tous les médias mis à notre disposition dans notre école. À l’heure de l’information virtuelle, c’est la simultanéité de tous les médias, de leur contenu qui rendra notre nouvelle bibliothèque essentielle. Une structure neuve qui unifierait l’ensemble dispersé existant. C’est-à-dire : une matériauthèque, des livres, des enregistrements, des magazines, des vidéos, des archives, des impressions et tout ce qui reste comme livres de poche que nous étudions en classe.

 

Grâce au regroupement des matières à l’entrée, on approche : la complexité des matériaux, leurs forces, leurs faiblesses, mêlant de grands blocs de catégories de matières différentes. Ainsi l’œil vagabonde au grès des recherches dans la matériauthèque. Ce jeu de croisement entre les modules de vides et de pleins, impose à l’échelle d’un paysage, un regard calme et une atmosphère sereine pour aborder la lecture, qu’elle soit sur papier ou sur écran.

 

Tout au long du parcours, l’environnement visuel se modifie et permet de découvrir des structures fonctionnelles et par thématiques : les murs deviennent des assises ou des bureaux ou encore même des portes revues. Ce qui à première vue, est impressionnant par sa hauteur deviens vite un espace chaleureux où l’on si sent bien même quand d’autres personnes circulent dans la bibliothèque.

In collaboration with Marie Legentil, we imagined a consolidation of all the media put at our disposal in a new space in our school. In a time of virtual information, it’s the simultaneity of all the media, of their content which will make their content essential. A new structure will unify the existing dispersal. That is to say: a mediatheque, books, saved documents, magazines, videos, archives, printouts and everything in our pockets that we study in class.

Thanks to the consolidation of the entry materials, we approach: the complexity of materials, their strengths, weaknesses, mixing all the big various elements. So the eye wanders in search of the mediatheque. This game of crossing between filled spaces and voids, imposed at the scale of a landscape, a calm view and a serene atmosphere to encourage reading, on paper or screen.

During the competition, the visual environment changed and allows us to discover the functional structures by theme:  walls become assizes or offices or even doors. That which at first sight, is impressive by its height becomes a welcoming space where we feel good even if other people are circulating in the library.

 

En voir plus